Les particularités de la formation et de la recherche à l’HECMMA

Selon l’article sur la « Raison d’être de l’Hecmma » : « L’Association HECMMA est composée d’enseignants-chercheurs et de cadres professionnels chrétiens ayant à cœur de promouvoir la recherche et la formation dans les domaines du management et des mathématiques appliquées, en répondant aux besoins du développement économique national, et en véhiculant une culture chrétienne conformément à l’Evangile du Christ. » Conformément à sa mission, l’Hecmma a développé depuis sa création en 1997, un système de formation supérieure et de recherche comportant les particularités suivantes :

L’enseignement des valeurs

Selon le témoignage d’un Directeur Général d’Entreprise, membre du Conseil Scientifique de l’Hecmma, « Dans les entreprises, le plus difficile à notre époque, c’est de trouver des hommes de confiance ». La première particularité de l’Hecmma est l’enseignement des valeurs fondamentales inspirées de la Bible. Pour la formation du futur cadre, ce volet de l’enseignement est vraiment important et contribue à bâtir sa personnalité. En effet, il sera constamment confronté, non seulement à divers problèmes techniques, financiers, de ressources humaines, mais aussi à des problèmes éthiques qui nécessiteront de la sagesse et du discernement et cette acquisition des valeurs fondamentales orientera ses décisions. La qualité des prises de décision au niveau de l’entreprise, mais aussi au niveau d’une haute fonction publique dépend de la personnalité des cadres. Les crises politiques et de leadership constatées actuellement en Afrique, après cinquante années d’indépendance, sont essentiellement la conséquence de cette lacune de l’éducation ; les universités et les écoles d’ingénieurs africaines se sont limitées à enseigner les techniques modernes et ont négligé la transmission des valeurs aux étudiants.

Le management, l’économie, le leadership et l’aménagement du territoire considérés comme des enseignements transversaux :

L’étudiant sortant de l’Hecmma aura toujours sa spécialité selon sa filière de formation à l’Hecmma, soit en Bâtiment-Travaux Publics et Aménagement du Territoire, en Télécommunication-Informatique et Electronique, ou en Management & Sciences Economiques. Mais en plus, il aura des connaissances communes de base en management, économie, leadership et aménagement du territoire. Quelle que soit sa fonction future, ces connaissances de base lui seront vraiment utiles. En tant que futur cadre, il se trouvera forcément en face de problèmes techniques, économiques, de management et de leadership. Cet enseignement du management, de l’économie, du leadership et de l’aménagement du territoire comme matières transversales est une autre particularité de l’Hecmma. Plusieurs responsables d’entreprise ont fait cette remarque que les points faibles des sortants des écoles et des universités malgaches actuelles, c’est la timidité et la peur de la prise de responsabilité ; et l’une des causes de ce point faible est certainement l’insuffisance des connaissances acquises en management, communication, économie et leadership. Chaque année, l’Hecmma organise des Conférences-débats sur des thèmes de management et d’économie pour renforcer les acquis des étudiants de toutes les filières . Exemples de thème qui ont été traités par Mr Gérard BOUGET – Consultant et conférencier dans plusieurs écoles en France, dans les pays de l’Est et en Afrique du Nord :

  • Opportunités et problèmes des investissements à Madagascar
  • Les différentes possibilités de pratique et d’application du Partenariat-Public-Privé 3P et expériences vécues en France.
  • Le Risk-Management:
    Exemples de thème programmés pour l’intervention de Mr. Gédéon RAJAONSON, Ingénieur de l’Ecole des Ponts Chaussées de Paris, et ancien Président de l’Ordre des Ingénieurs à Madagascar :
  • Politique routière
  • Politique des transports

Le développement de la recherche dans le secteur privé :

Les écoles et les universités à Madagascar sont devenues des cimetières de projets. Plusieurs résultats de recherche ont été obtenus, mais restent inexploités. Une des causes certaines de ce manque d’efficacité est le cloisonnement des entités de recherche. Déjà à partir des mémoires de fin d’études, les étudiants sont habitués à traiter les volets socio-économiques et les volets techniques. Mais dans la nouvelle orientation de sa politique générale, l’Hecmma s’attèlera à développer la recherche dans le secteur privé. Des anciens diplômés de l’Hecmma pourront choisir des thèmes de recherche dans divers domaines techniques, économiques ou de leadership, et recevront des cours, notamment de méthodologie et d’initiation à la recherche. Les soutenances seront organisées par l’Hecmma, et des rapports de soutenance d’un niveau de troisième cycle seront délivrés. Pour les équivalences de diplômes, les impétrants pourront s’adresser à des universités étrangères en Europe ou en Amérique du Nord, ou dans toute autre université dans le monde en fonction de leur choix. Cette politique de recherche a été déjà expérimentée en partie dans le secteur du développement du tourisme et le project-management en agroalimentaire. De plus, l’Hecmma possède un Centre de recherche, travaillant en partenariat avec un laboratoire de recherche au Canada sur les énergies renouvelables. Cette nouvelle politique de recherche sera adoptée pour encourager la recherche dans les entreprises et au niveau des services publics, pour que le secteur privé trouve des idées innovatrices et que l’Hecmma devienne une force de proposition d’idées au service du développement national.

L’Hecmma en tant que Membre de l’AEESPHM et en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie :

L’Hecmma est membre de l’AEESPHM – Association des Etablissements d’Enseignement Supérieur Privés Homologués de Madagascar - depuis Juin 1999. L’AEESPHM regroupe 13 établissements privés qui ont été homologués par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Une première force de l’AEESPHM est la recherche permanente de la qualité de l’enseignement supérieur privé pour chacun de ses établissements, conformément à la Charte Qualité finalisée en Septembre 2008. Une seconde force de l’AEESPHM est la collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie pour animer la recherche dans le Secteur Privé. Des projets sont actuellement en cours et sont menés en collaboration avec la Chambre de Commerce pour la relance économique à Madagascar.